Rechercher

Studie in Grundschulen: Kinder sprechen kaum noch Dialekt

Dernière mise à jour : 21 sept.

Il est intéressent de partager cet article sur la situation linguistique au Pays de Bade pour tordre le coup à certaines croyances populaires qui ont la vie dure en Alsace prétendant notamment qu'une immersion exclusive en allemand est de nature à revitaliser l'alsacien. Sans vouloir remettre en cause les liens historique entre l'allemand standard et le continuum dialectal alsacien en Alsace, il faut noter que la pratique de l'allemand n'offre aucune garantie quant à celle de l'alsacien, si l'alsacien n'est pas au centre des pratiques d'une politique linguistique.


L'article ci-dessous montre que la pratique du dialecte est en train de disparaître bien que les enfants bénéficient d'une immersion complète en allemand. On se demande alors au nom de quelle magie ce qui ne marche pas en Allemagne pour les dialectes devrait marcher en Alsace....



DIE RHEINPFALZ, 27 Juni 2022 : Deutsch Presse Agentur (DPA)


Kinder in Baden-Württemberg sprechen nur noch sehr selten Dialekt, in vielen Regionen steht die Mundart sogar vor dem Aus. Nach einer landesweiten Studie des Ludwig-Uhland-Instituts der Universität Tübingen spricht in den Klassen 1 und 2 der Grundschulen nur noch jeder neunte oder zehnte Dialekt (11 bis 15,3 Prozent). „Die sprachliche Entwicklung geht eindeutig in Richtung Dialektverlust“, sagte Hubert Klausmann, der Leiter des Forschungsprojekts, am Montag in Tübingen.


In Städten kaum Dialekt


Vor allem in den Städten gehe die regionale Färbung deutlich verloren, sagte der Sprachwissenschaftler. Rückzugsgebiet sei vor allem der schwäbische Raum. „Es sind Regionen mit großer Identitätsmöglichkeit und mit großer Entfernung zur Großstadt“, sagte Klausmann, der seit über 30 Jahren Mundarten im süddeutschen Raum erforscht.

Der Leiter der Tübinger Arbeitsstelle „Sprache in Südwestdeutschland“ appellierte an Eltern und Lehrkräfte, die entscheidende Vorbilder für die Kinder seien, wenn es um den Dialekt gehe. „Die Einstellung gegenüber dem Dialekt spielt eine wichtige Rolle“, sagte er. „Wird ein Dialekt beim Kind gelobt, so steigt der Anteil der Dialekt sprechenden Kinder. Deshalb müssen Leute verstehen, dass sprachliche Variationen etwas Normales sind.“

In der Tübinger Studie sind fast 13 600 Schülerinnen und Schüler aus annähernd 700 Klassen sowie und mehr als 705 Lehrkräfte befragt worden. Die Studie war Teil der Dialektinitiative des Landes, für die Ministerpräsident Winfried Kretschmann (Grüne) vor vier Jahren den Startschuss gegeben hatte.



TRADUCTION :

Les enfants du Bade-Wurtemberg ne parlent plus que très rarement le dialecte, et dans de nombreuses régions, le dialecte est même au bord de l'extinction. Selon une étude nationale réalisée par l'Institut Ludwig Uhland de l'Université de Tübingen, seule une personne sur neuf ou dix, dans les 1er et 2è niveau des écoles élémentaires parle un dialecte (11 à 15%). "Le développement de la langue va clairement dans le sens de la perte du dialecte", a déclaré Hubert Klausmann, responsable du projet de recherche, lundi à Tübingen.


Pratiquement aucun locuteur de dialecte dans les villes où la diversité linguistique régionale est clairement perdue, a déclaré le linguiste. Ce recul se fait particulièrement sentir dans la région souabe. "Ce sont des régions avec un grand potentiel identitaire et très éloignées de la grande ville", a déclaré Klausmann, qui étudie les dialectes du sud de l'Allemagne depuis plus de 30 ans. Le chef du bureau de Tübingen "Langue dans le sud-ouest de l'Allemagne" a fait appel aux parents et aux enseignants, qui sont des modèles cruciaux pour les enfants en matière de dialecte. "L'attitude envers le dialecte joue un rôle important", a-t-il déclaré. « Si un enfant fait l'éloge d'un dialecte, la proportion d'enfants qui parlent le dialecte augmente. Les gens doivent donc comprendre que les variations linguistiques sont normales. Dans l'étude de Tübingen, près de 13 600 élèves de 700 classes et plus de 705 enseignants ont été interrogés. L'étude s'inscrivait dans le cadre de l'initiative dialectale du Land lancée il y a quatre ans par le président du Land (Minister Präsident) Winfried Kretschmann (Verts). Source Deutsche Presse Agentur (DPA) -Agence de presse allemande- 27 juin 2022

26 vues0 commentaire