Image de Akram Huseyn

Chronologie

2021

Enfin, après trente ans de requêtes, l'année 2021 devrait voir l’avènement en Alsace d’une signalétique bilingue à taille de caractères identiques entre langue nationale et langue régionale !  Malgré les frustrations dans de nombreux domaines, cette année pourrait être (vingt ans après les Bretons, les Basques, et les Occitans) celle de l’avènement de la meilleure gouvernance linguistique en matière de signalétique bilingue. Une signalétique dans l’ensemble désastreuse dans une Alsace recouverte de plaques de rue bilingues avec des inscriptions illisibles en alsacien tant leurs tailles sont petites. 

En 2021, Thierry Kranzer, le président de Sprochpolitik-Langue alsacienne a saisi les plus hautes instances alsaciennes pour appeler à mettre fin aux contradictions alsaciennes et aux pratiques nuisibles à l’image et à la perception de notre langue. L’état des lieux déplorable, fruit de l’enquête menée par Thierry Kranzer, a fait l’objet d’un article de l’Ami du peuple du 4 juillet 2021 et s’est conclu par la présentation par l’association d’une motion, pour adoption, au Centre Culturel d’Alsace.

Sur cette question, Thierry Kranzer a sollicité en 2021, Jean Rottner, président de la Région, M. Mangin Président de la Commission culture de la Région (qui finance les plaques de rue bilingues), Frederic Bierry, Président de la CEA, Mme Fichter, nouvelle directrice du Premier service bilinguisme de la CEA. Également saisis pour faire avancer cette question, plusieurs conseillers régionaux, et tous les acteurs de la promotion de la langue régionales des villes de Strasbourg, Colmar, Mulhouse, ainsi que Saint-Louis Agglomération, doté d’une service « langue alsacienne ». 

7 décembre 2021 : lettre à M. FREMIOT, Vice-Président Alsace de la Commission culture de la Région Grand-Est et président de la com-com Porte du Sundgau, sollicitant son intervention pour obtenir de la Commission Culture qu'elle conditionne ses subventions au respect du principe « taille et police de caractères identiques »

 

10 décembre 2021 : échange avec Mme Isabelle DOUCET, Directrice du Département Francophonie Internationale, du Gouvernement du Nouveau-Brunswick, pour solliciter des exemples de pratiques en matière de signalétique bilingue (français/anglais) de cette province canadienne qui comprend 30% de francophones.  

14 décembre 2021 : circulaire du ministère de l'Education nationale qui pose un cadre légal à l'enseignement immersif des langues régionales de la maternelle à l'université

20 décembre 2021 : lettre à l'OLCA regrettant la pratique de croyances populaires en matière de signalétique bilingue aux dépens du respect du principe TAILLE, POLICE et STYLE de caractères identiques 

23 novembre 2021 : échange téléphonique avec Fulup TRAVERS, directeur de l'Office public de la langue bretonne (OPLB) : en Bretagne aucun caractère ni aucune police "subalternes" ne sont tolérées pour la langue bretonne qui ne peut être représentée que dans le respect du principe "taille et police de caractères identiques" sur toutes les signalétiques.

 

30 novembre 2021 : rencontre avec Odile UHLRICH-MALLET, Première adjointe au Maire de Colmar pour suggérer l'organisation sous les auspices de la Ville de Colmar, avec le soutien de la Région et de la CEA, d'un colloque sur les bonnes pratiques en matière de signalétique bilingue en France, Europe et dans le monde.

 

30 novembre 2021 : rencontre avec Nadia HOOG, adjointe au tourisme de la Ville de Colmar au sujet de la signalétique bilingue.

17 novembre : En marge de l'adoption au Sénat d'un texte autorisant la taxe poids lourds en Alsace à partir de 2025, Thierry Kranzer suggère à la sénatrice Muller-Bronn d'inviter la CEA à consacrer une part définie de ces futurs revenus à la politique linguistique. 

14 novembre : Lettre à Bernard Stirnweiss, Président de la FOND'ACTION. Thierry Kranzer propose à la Fondation d'ajouter un prix « politique linguistique » à ses remises annuelles, pour communiquer sur les liens entre reconstruction linguistique et croissance et attractivité de l'Alsace.  

 

8 novembre 2021 : échange avec Nadia Hoog, point focal de la municipalité de Colmar, pour la mise en place d’initiatives de promotion de la langue régionale. Thierry Kranzer attire l’attention sur la nécessité de ne pas se limiter aux plaques de rue, en soulignant l’impact sur l’estime et la valorisation de la langue ; de traduire tous les panneaux de signalisation notamment ceux indiquant les institutions (écoles, mairie, hôpitaux). Cet appel a coïncidé avec la signature le même jour du lancement des nouvelles plaques de rue bilingues de Colmar.    

7 novembre 2021 : Thierry Kranzer soumet au Conseil culturel d’Alsace (CCA) un projet de motion exhortant la Région et la CEA à s’inspirer des meilleures des autres territoires de France pour cesser d’être la dernière région dotée d’une langue régionale à ne pas respecter le principe de taille de caractère identique.

 

Début novembre : échange avec Christophe Delaborde, responsable des services enfance, jeunesse et promotion de l’alsacien de Saint-Louis Agglomération au sujet de l’impératif des caractères égaux de signalétique bilingue et de s’attaquer à la question de l’immersion complète sur le cœur de cible de la politique linguistique 0-5 ans.   

16 octobre 2021 : échange avec Anne Catherine Goetz, Adjointe au Maire de Mulhouse à la Culture qui évoque les avancées difficiles vers la création de la première crèche en alsacien de la Ville de Mulhouse, un projet qui fait suite à un déjeuner de travail tenu le 11 janvier 2018 entre Thierry Kranzer et Anne-Catherine Goetz. Une situation qui démontre qu’il faut laisser le temps au temps.

Octobre 2021 : échange avec Patrick Hell sur les dernières initiatives de la ville de Mulhouse première ville d’Alsace à se convertir à l’exigence de la taille de caractères identique entre langue nationale et langue régionale

4 septembre 2021 : lancement du Fonds Henri Goetschy pour l’immersion précoce en alsacien avec un objectif initial de récolter 10 000 euros destinés à primer des initiatives novatrices en matière d’immersion en alsacien sur le créneau 0-5 ans.

 

4 juillet 2021 : parution dans l’Ami du Peuple d’un article intitulé « Signalétique bilingue : prendre enfin la bonne direction » relatant l’enquête menée par Thierry Kranzer sur les raisons de la diminution de la taille des caractères en alsacien sur les plaques de rue bilingue.

20 Juin 2021 :  Thierry Kranzer propose à l’Assemblée générale de la Fédération Alsace Bilingue (FAB) d’inviter le Recteur de Gaudemar et son ancien assistant Daniel Morgen à marquer, en septembre 2022, le 30e anniversaire de la création des premières maternelles bilingues à parité en Alsace. 

5 juin 2021 : 15 heures FEC Strasbourg : Thierry Kranzer participe à un débat avec des candidats aux départementales et régionales sur le thème « Quelle place pour la langue et culture régionales ? » pour rappeler qu'une politique linguistique ne peut se construire qu'en s'appuyant sur une immersion totale sur le créneau 0-5 ans appelé cœur de cible d'une politique linguistique.   

27 mai 2021 : Thierry Kranzer rencontre Virginie FICHTER, Directrice du nouveau service du bilinguisme de la CEA pour proposer une démarche de promotion des meilleures pratiques en matière de signalétique bilingues.

21 mai 2021 : Lettre au président de la Région et au président de sa Commission culture afin d’exhorter la Commission a décider que la subvention aux plaques de rue bilingue est conditionné au respect du principe de taille de caractères identique entre les deux langues ;  

7 mai 2021 : la CEA accueille favorablement la proposition de Thierry Kranzer en sa qualité de président de « Sprochpolitik-langue alsacienne » de revoir les critères de subvention afin d’imposer la norme « taille de caractères identique ».

 

14 avril 2021 : courriel à Jean Rottner et Pascal Mangin avec le sujet « Signalétique bilingue : un petit désastre Made in Alsace » demandant à la Région de conditionner sa subvention aux plaques de rue bilingue est conditionnée au respect de ce principe de taille de caractères identique.  (Pas de réponse)

 

21 mars 2021 : lettre au président de la CEA pour suggérer une politique « taille de caractères identique » en matière de signalétique bilingue ; malgré les engagements aucun impact sur le regrettable et incompréhensible monolinguisme des 90 panneaux CEA posés en avril dans toute l’Alsace. Ce monolinguisme en dit long sur les incompréhensibles freins psychologiques de cadres du cabinet de Fredric Bierry.

12 mars 2021 : Lettre au Conseil culturel d’Alsace (CCA) pour inviter le CCA a saisir la Région sur la nécessité du respect de principe de taille de caractères identique.

 
 

2020

L’année 2020 a été polluée non seulement par le Covid-19 mais par la malveillance d’un couple qui a fomenté un putsch associatif sans précédent dans l’histoire des associations de promotion du bilinguisme, en organisant une AG du FILAL en l’absence de son président et sans le consulter.  
 
A noter que Thierry Kranzer est écarté après avoir constitué un fond de 70 000 euros et avoir consacré 10 000 euros au financement de différents aspects de la conduite de l’association.
 
L’année 2020 a été perdue en invectives, tentatives de résolution de conflit alors que notre langue est en train de mourir. Une belle démonstration de la capacité des Alsaciens de se suicider. 

 

2019

L’année 2019 a été marquée par une reconnaissance de plusieurs aspects de l’immersion linguistique par les collectivités alsaciennes et notamment de ses “objectifs de reconstruction linguistique” par le biais de l’immersion précoce dès la crèche et dans le cadre d’activités périscolaires.   

Une reconnaissance à la fois par les Départements 67 et 68  (réunions du 25 mars et 20 mai) –  qui ont sollicité l’intervention de Thierry Kranzer, sur la question de politique linguistique dans le cadre des missions de la prochaine Collectivité européenne d’Alsace (CEA) – et par la Région qui a adopté, le 20 juin 2019, un dispositif de soutien aux crèches en alsacien et le recrutement de personnels dialectophones pour activités périscolaires (temps méridien) des écoles immersives ou sites bilingues suite à plusieurs réunions de travail.

 

Les échanges du 20 mai 2019 entre les équipes départementales alsaciennes avec un responsable de l’Office Public de la langue basques, sur une proposition de Thierry Kranzer ont été déterminants pour convaincre la CEA d’envisager la création d’un Office public de la langue Alsacienne (OPLA) sous la forme d’un Groupement d’intérêt public co-financé par l’Etat.

 

L’année 2019 s’est ouverte avec la reconnaissance le 16 janvier de la valeur ajoutée de l’immersion précoce dès la crèche, à la page 18 du document de coopération franco-allemande – “Stratégie OR” (Oberrhein)  adopté en marge de l’anniversaire de la signature du nouveau traité de coopération Franco-Allemande à Aix la Chapelle, le 22 janvier 2019. 

Le FILAL y est cité à deux reprises et c’est  la première fois qu’une association alsacienne est citée dans un texte de coopération franco-allemande.  Là aussi, cette évolution fait suite à des consultations fructueuses en 2018 entre le Thierry Kranzer alors Président du FILAL et la présidente du Conseil départemental 68 Brigitte Klinkert, et un travail exceptionnel du service langue régionale du Département 68.

 

Toujours en janvier 2019, suite à plusieurs réunions en 2018, Brigitte Klinkert s’est engagée, par la voie de son chef de service langue régionale, Robert Engel, lors de l’Assemblée générale du FILAL à Schiltigheim, à soutenir la création de la première crèche bilingue par immersion en alsacien.  Également obtenu au printemps 2019 suite à des consultations avec les départements 67 et 68, un soutien de 50 euros par enfant/par semaine inscrit en colonie de vacances en immersion en alsacien.  Une décision adoptée le 1er juillet 2019 par la plénière du Département 68 , qui marque l’institutionnalisation des colonies en alsacien.

Le 20 juin 2019 à la Région, – fruit de plusieurs consultations entre Thierry Kranzer et le Cabinet de Jean Rottner – adoption d’un texte sans précédent pour mobiliser les dispositifs existants (soutien construction Bois, BBC, soutien aux communes rurales) pour accompagner la construction de crèches bilingues par immersion par les communes et les EPCI volontaires, afin de favoriser l’immersion linguistique dès le plus jeune âge. Par ce texte, la Région s’engage a apporter aux communes et aux EPCI volontaires l’ingénierie nécessaire pour accompagner la création d’activités périscolaires (temps méridien, centre aéré, etc.). Ce soutien s’exprimera tout à la fois dans la formation des personnels en didactique de la langue régionale et en fourniture de “kits multilingues” (livres illustrés, jeux, etc.) destinés à la petite enfance.

Ensuite et non des moindres, un groupe conjoint 67/68 de réflexion sur la future politique linguistique de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) a entendu les recommandations de Thierry KRANZER, président du FILAL lors de consultations du 25 mars et 20 mai s’agissant du pilier “immersion précoce” de la politique linguistique post 2021 de la future Collectivité européenne d’Alsace (CEA).  Faisant sienne la recommandation de Thierry KRANZER, le Groupe de réflexion conjoint 67/68 dirigé par Philippe Meyer, vice-président 67, a organisé le 20 mai 2019 un échange vidéo avec l’Office publique de la langue basque, champion de la reconstruction linguistique.   

Enfin, reconnaissance transfrontalière,  par le biais d’une lettre du 7 août 2019, adressée à Thierry Kranzer par laquelle le Président du Baden-Württemberg salue les recommandations du FILAL en matière d’immersion précoce en dialecte.

 

D’une manière générale, on peut considérer que fin 2019, après deux ans de plaidoyer, qui a vu Thierry KRANZER invité à parler de politique linguistique à l’Assemblée des maires 68 (une première), le 1er décembre 2018, ainsi qu’à l’assemblée de la com-com de Munster (19 mars 2019) et ses 34 élus (une autre première). 2019 a montré que les recommandations en matière de politique linguistique et d’immersion précoce ont gagné les esprits. 

 

D’une manière général, on peut se féliciter  – nonobstant les tensions liées à la réforme territoriale – “d’un alignement des étoiles” sans précédent  à la tête des collectivités alsaciennes et un trio “Bierry-Klinkert-Rottner” (ordre alphabétique:) à la hauteur des enjeux et résolument déterminés à avancer en réduisant la distance entre paroles et actes.  


7 août 2019 : le Ministerpräsident de Baden-Württemberg Winfried KRETSCHMANN écrit à Thierry KRANZER son intérêt pour la question de l’immersion précoce en dialecte ;
 

4 au 10 août : colonie en immersion au Liebfrauenberg (6-11 ans)
 

7 août : le Ministerpräsident de Baden-Württemberg Winfried KRETSCHMANN dit son intérêt pour la contribution du FILAL à la question de l’immersion précoce en dialecte
 

28 juillet - 2 août : camp trinational en alémanique Suisse (12-18 ans)
 

14-20 juillet : colonie en immersion en alsacien à Ferrette (6-11 ans)
 

1er juillet : adoption à l’unanimité par la Commission Permanente du Conseil départemental 68 d’une subvention de 50 euros/Semaine/Enfant en colonie en immersion en alsacien.
 

22 juin : CA de Heimetsproch/présentation projet crèche immersive
 

20 juin : fruit de plusieurs consultations entre Thierry Kranzer et le Cabinet de Jean Rottner, entre janvier et avril, la Région adopte un dispositif de Soutien à la création de crèches et d’activités périscolaires en alsacien et au recrutement de personnel dialectophone pour les activités périscolaires.
 

19 juin

  • lettre à OLCA/Munster 1ere com-com dotée d’une politique linguistique

  • échange constructeur crèches Hilsenheim
     

18 juin

  • participation AG OLCA et rencontre DCL alsacien (Diplôme de compétence linguistique)

  • Thierry Kranzer rencontre des architectes à Strasbourg pour avis sur de futures crèches
     

17 juin : Bureau FILAL/Sélestat
 

16 juin : échange entre Thierry Kranzer, Président du FILAL et le Maire d’Obersaasheim, au sujet de la généralisation de la signalétique bilingue à taille de caractères identique (pas de réponse)

6 juin : échange entre Thierry Kranzer et l’Adjoint au Maire Merxheim au sujet de l'immersion complète maternelle
 

15 juin

  • Demande de RDV président com-com Kaysersberg pour crèches bilingues (aucune réponse) ;

  • Thierry Kranzer rencontre le Maire d’Andolsheim au sujet du respect du principe de taille de caractère identique des deux langues sur les panneaux de rue et de signalisation

  • Relance du Président de la com-com de Munster pour une politique linguistique à l’échelle de la com-com
     

14 juin : lettre à la Région, OLCA et Conseil Culturel d’Alsace pour conditionner versement subvention   REGION au respect du principe ” Taille de caractère identique (panneaux bilingues)”
 

13 juin : CA ELsàss Üssbìldung,  formation intensive d’adultes en alsacien
 

7-14 juin :

  • Thierry Kranzer écrit au président de l'agglomération d'Haguenau – crèche immersive/Haguenau

  • lettre au Président Président du CD 67 a/s 1er crèche immersive dans le 67

  • lettre CAF 67 – 1er crèche bilingue par immersion Haguenau

  • lettre PMI 67 -1er crèche bilingue par immersion à Haguenau

  • lettre au Président de la com-com du Sundgau – 1er crèche immersive /Muespach

  • lettre au maire de Muespach – 1er crèche immersive à Haguenau

  • lettre à la Présidente CD 68 a/s 1er crèche immersive dans le 68

  • lettre CAF 68 -1er crèche bilingue par immersion/Muespach7-14 juin : lettre PMI 67 -1ère crèche bilingue par immersion/Haguenau3 juin : Réunion formation professionnelle en alsacien
     

30 mai : Crèche Muespach : lettres à la Région, au Département 68, com-com du Sundgau et maire de Muespach
 

24 mai : Büro Sìtzung
 

20 mai : Thierry Kranzer est invité à une réunion de politique linguistique du Dépt 68 (CEA 2021) et une visioconférence avec l’Office public de la langue basque (OPLB) ;
 

17 mai : Elsass Fascht organisée par le FILAL à Niedermorschwihr - évènement de récolte de fonds
 

2 mai : réunion architecte pour 1è crèche immersive dans le Sundgau
 

27 avril : réunion de travail formation d’adultes en alsacien Sélestat
 

25 avril

  • Bureau du FILAL

  • Déjeuner de travail entre le président du FILAL et le Directeur Général des Services de la Région pour la définition du cadre de soutien possible pour appuyer les projets du FILAL (Crèches et activités périscolaires)

23 avril : AG FAB, ” Le président du FILAL suggère que la FAB mette l’accent sur une nouvelle politique linguistique axée sur l’immersion complète durant la période 0-5 ans qui est  “la cœur de cible” d’une politique linguistique. Il a rappelé qu’aucun territoire au monde n’a pu inverser la courbe des locuteurs de moins de dix ans sans une passer à l’immersion complète avant 6 ans. Dans ce contexte, , il a proposé que la FAB remette chaque année un prix de “l’élu champion de politique linguistique du 67 et du 68 et proposé Philippe HUEBER (Muespach) Mme Muller-Bronn (Gertsheim) comme premiers récipiendaires.
 

20 avril : échange entre Thierry Kranzer et l'agglomération d'Haguenau pour 1ère crèche immersive 67
 

Avril : réunion com-com Wissembourg a/s des colonies en alsacien
 

6 avril : AG Heimetsproch und Tradition


6 avril : CA du FILAL avec la participation élargie aux membres

 

1 avril : lettre au maire de Niedermorschwihr a/s de la construction de la crèche

30 mars : le Président du FILAL est invité à l'AG de l'Institut pour la langue flamande à Cassel
 

26 mars :

  • réunion formation d’aides maternelles en alsacien à Sélestat

  • Président du FILAL écrit à Xavier Bertrand pour l’inviter à lancer les premières maternelles en flamand-/néerlandais

25 mars : réunion au Département 67 de politique linguistique. Thierry Kranzer propose d’échanger avec l’Office public de la langue basque et de s’inspirer des initiatives de ce champion de la reconstruction linguistique.
 

22 mars : lettre au Ministerpräsident Baden Würtemberg, Winfried KRETSCHMANN sur l’expertise du FILAL en matière d’immersion en alémanique et une démarche trinationale en faveur de l’immersion en alémanique
 

19 mars : 1ere réunion politique linguistique com-com Vallée de Munster
 

15 mars : Thierry  Kranzer écrit à Michael Mack (Europapark) pour proposer qu’Europapark montre son soutien à l’immersion en alsacien en invitant chaque année les élèves de CP ou CE1 à Europapark

15 mars : échange téléphonique avec le directeur de cabinet de la mairie de Haguenau en relation avec notre lettre du 18 février.
 

14 mars :

  • réunion maire Ensisheim – crèche immersive intercommunale

  • échange entre le FILAL et la Maire de Holzheim, Mme Imbs

12 mars : Le président du FILAL relance pour la 2è fois  l’adjoint au Maire de Strasbourg Alain Fontanel au sujet des 5 propositions de politique linguistique du FILAL du 9 juin 2017…(pas de réponse)
 

7 mars : réunion du bureau du FILAL
 

4 mars : réunion Protection maternelle infantile 68 (PMI68) a/s formation d’assistante maternelle en 13 jours (86 heures)
 

2 mars : FILAL participe à la première du Théâtre alsacien de Wolxheim
 

1 mars : réunion d’information maternelle immersive Gerstheim

28 février :

  • participation au Conseil académique Langues régionales

  • échange avec M. Debes, PDT association des Maires du 67, pour une intervention sur la politique linguistique. 

  • réunion partenariat Saint-Louis agglo/colonie uff elsassisch

26 février :

réunion com-com agglo Saint-Louis pour mise en place d’une politique linguistique.

réunion promotion signalétique bilingue Région (CCA)

22 février : le président du FILAL interpelle le Maire de Strasbourg à la Meinau au sujet d’une proposition de politique linguistique en 5 points du 9 juin 2017 restée sans réponse
 

19 février : Thierry KRANZER écrit au Président du Département 67, Frédéric Bierry, pour incitation crèche immersive alsacien
 

18 février : Thierry KRANZER écrit au maire de Haguenau pour soutien crèche en alsacien (aucune réponse)
 

12 février : réunion Formation professionnelle d’adultes en alsacien
 

9 février : réunion d’organisation colonies de vacances été 2019
 

5 février : réunion Bureau FILAL
 

26 Janvier 9h45 : AG FILAL/mairie de Schiltigheim. Brigitte Klinkert annonce vouloir soutenir la création de la première crèche bilingue par immersion en alsacien

24 janvier 19h00 : Réunion colonies en alsacien Lion’s Club 3 frontières/ Weil am Rhein

24 janvier : Sundgau : rencontre investisseurs pour crèche en alsacien

22 janvier : Conférence sur l’immersion linguistique du président du FILAL au Rotary Ribeauvillé à Zellenberg

19 janvier : AG Conseil culturel d’Alsace (CCA)

 

17 janvier : intervention président FILAL, Rotary Bartholdi de Colmar

 

16 janvier : participation président du FILAL au Déjeuner officiel trinational – 80 personnalités – dans la cadre des célébrations du Traité de l’Elysée avec la présentation à Colmar de la Stratégie OR (Oberrhein-Rhin supérieur) de coopération transfrontalière

 

14 janvier : Büro Sìtzung FILAL Molsheim : création d’un fonds de dotation et poste de service civil pour le FILAL

 

3 janvier : FILAL  à la Réunion Fédération Alsace Bilingue à Strasbourg

 

2018

Làngsàm àwer sìcher vorwarts

​En 2018, l’association de Thierry Kranzer a augmenté le rythme de ses réunions de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’enseignement immersif précoce en langue régionale pour les enfants de 0 à 6 ans, en s’appuyant sur ce qui se fait au Pays basque français, où 10 % des enfants sont en immersion complète en maternelle, et en Bretagne où 4000 enfants sont en immersion complète en primaire. Thierry Kranzer a promu les études de l’ONU qui précisent qu’aucune langue minoritaire ne peut être sauvée sans immersion complète avant 7 ans et que toute langue peut être sauvée ou même ressuscitée par le biais de l’enseignement immersif précoce.

Pour nourrir cette ambition, Thierry Kranzer a mené plus de 60 activités ou réunions en 2018, pour la promotion de l’enseignement immersif, l’organisation de colonies en alsacien, des échanges avec la CAF et la PMI, la sensibilisation des élus, car il n’y a pas de politique linguistique sans volonté politique. Soit une activité tous les 5 à 6 jours.

Fin 2018, le FILAL est constitué de 19 membres et d’une centaine de donateurs qui ont récolté plus de 60 000 euros en 4 ans.  A grosser Dànk  ìm  Jean Denis Zoele Pfiler vum Trinàtionàla Feria Camp uff Alemannisch ìn Huttwill (Bern).  Également à citer, la création de la chaîne Youtube KINDERELSASS TV et de la page Facebook associée KINDERELSASS TV pour y partager des contenus vidéos en alsacien pour enfants de 0 à 6 ans. Enfin nous avons fait un immense pas dans la direction de la formation professionnelle intensive en alsacien.

Du succès des colonies en alsacien à l’attente de crèches

 

Après avoir lancé la première colonie de vacances en immersion en alsacien en 2017, le FILAL a reconduit cette expérience en 2018, en lançant cette fois-ci 3 colonies de vacances, dont 2 pour des enfants de 6 à 11 ans et une colonie transfrontalière tri-nationale pour des enfants de 12 à 18 ans.  Plus de 40 enfants ont été concernés par ces colonies et nous souhaitons atteindre 60 enfants en 2019 puis 100 en 2020.

S’agissant des crèches, des contacts ont été initiés avec la commune de Ensisheim, des parents de Heidolsheim et des acteurs de crèche à Soultz/Forêt.

S’agissant des subventions, il est bon de rappeler que les collectivités bretonnes consacrent 120 000 euros par an à deux structurent chargée de promouvoir la langue régionale dans les 

En 2018, Thierry Kranzer a été reçu à plusieurs reprises par les conseils départementaux du Haut-Rhin (février et octobre 2018) et du Bas-Rhin (avril 2018) et la Région pour avancer sur les questions du bilinguisme par l’immersion et la mise en place d’une nouvelle politique linguistique s’appuyant sur l’immersion complète dès la crèche.

En décembre 2017, lors d’une réunion de concertation des associations sur le contenu de la future convention opérationnelle État-Région, Thierry Kranzer a mis l’accent sur la nécessité de mener un inventaire des compétences dialectales des aides maternelles des 2800 écoles maternelles d’Alsace

Le 1er décembre, Thierry Kranzer a été invité à parler de politique linguistique lors de la réunion annuelle des maires du Haut-Rhin. À la suite de cette réunion, le président du FILAL a été sollicité par les com-com de Saint-Louis et de Ribeauvillé pour imaginer des politiques linguistiques au niveau des intercommunalités.

7 novembre 2018 : Thierry Kranzer a été invité à s’adresser aux 34 élus de la com-com de la vallée de Munster.

14 novembre 2018 : Thierry Kranzer a été reçu par le directeur de cabinet de la Ville de Strasbourg et de l’Eurométropole pour les inviter à créer un poste chargé de la politique linguistique.  Le président du FILAL a fait remarquer le fossé qui sépare ce qui est dit de ce qui est fait à l’Eurométropole, en notant que sur 8000 personnels de l’Eurométropole pas un est chargé de politique linguistique. Thierry Kranzer a relevé que le Maire Roland Riess s’est félicité au Conseil de l’Europe en novembre 2017 dans la cadre du Forum Mondial de la démocratie que la Ville de Strasbourg/Eurométropole avait mis en place un service de trois personnes pour suivre la mise en place dans l’Eurométropole des objectifs louables de parité entre les genres. J’ai demandé au chef de cabinet de la Ville de Strasbourg/Eurométrople pourquoi aucun des 8000 personnels de la collectivité ne suivait la question de la langue et pourquoi ce qui était compris pour la mise en œuvre de la parité entre les genres ne l’était pas pour celle de la parité entre nos langues ?

30 septembre : Thierry Kranzer est l’invité de l’émission GSUNDHEIM de Christian Hahn et fait l’objet de plusieurs interviews avec Radio France Elsass.

1er juillet : une association culturelle de la vallée de Saint-Amarin a décidé d’organiser une Elsasser Fascht et d’offrir les bénéfices au FILAL et à ABCM.  550 euros ont ainsi été collectés pour l’immersion.

En juin 2018, Thierry Kranzer est invité à faire le discours d’ouverture du Verein für die Deutsche Sprache à Offenburg en juin. Le VDS, doté de 36 000 membres issus de plus de 100 pays est le pendant germanophone de l’organisation internationale de la francophonie.   Thierry Kranzer indique que la question de la langue alsacienne ne pourrait être gagnée sans une démarche transfrontalière en rappelant que le gouvernement basque espagnol accordait chaque année 400 000 euros de soutien à la politique linguistique du Pays basque français dans la cadre d’un accord avec le ministère de l’Intérieur français.  Proportionnellement à la réalité démographique du Rhin supérieur, c’est comme si les Badois et les Balois accordaient 8 à 10 millions d’euros annuels à la sauvegarde de l’alsacien.

En décembre 2017, Thierry Kranzer est nommé par la Région, membre d’un Groupe de six experts appelé « Groupe Alsace » chargé de définir les grandes lignes d’une nouvelle politique linguistique. Cette nomination — comme toutes les invitations précitées — témoignent de la crédibilité accordée par le milieu institutionnel aux démarches de Thierry Kranzer en faveur de l’immersion précoce (frühes Eintauchen). Ce brainstorming de six mois entre 6 acteurs de la politique linguistique a abouti, le 19 décembre dernier, dans le cadre de l’AG du Conseil culturel d’Alsace (CCA), à la présentation de 18 objectifs de politique, qui (je l’espère) marqueront l’histoire. Il ne s’agit pas d’objectifs de la seule région mais d’objectifs que doivent s’approprier les départements et les com-com. J’espère que ces recommandations seront au cœur des travaux de notre future Collectivité européenne d’Alsace (CEA), que nous attendons avec impatience.

Thierry Kranzer est cofondateur de deux nouveaux acteurs des questions linguistiques, à savoir Elsàss Üssbildung, créé le 24 avril 2018 pour mettre en place une formation professionnelle intensive en alsacien pour adulte et Sprochrenner de Patrick Puppinck qui veut lancer la première course pour la langue alsacienne.

En 2018, Thierry Kranzer, président de Sprochpolitik, a été déterminant pour avancer d’un grand pas sur le front de la formation professionnelle en alsacien en s’inspirant du DCL breton, formation intensive de 840 heures de breton en 6 mois.  

En février 2018, Thierry Kranzer, en partenariat avec le Conseil culturel d’Alsace, a mené un voyage d’études de trois jours pour rencontrer des acteurs bretons de la formation intensive en breton. Thierry Kranzer a rédigé un rapport de plusieurs pages résumant 18 heures de réunions avec 5 acteurs bretons sur la question. Ce rapport a été transmis à la Région, collectivité dotée de la compétence formation professionnelle. Après la lecture de ce rapport le président de la Région a indiqué à Thierry Kranzer, le 9 mars 2018, qu’il souhaitait appuyer le développement en Alsace de cette forme de formation intensive en langue régionale.

Pour avancer sur cette question, il a été créé le 24 avril une association distincte appelée Elsàss Üssbildung, chargée de concrétiser ce projet.  En décembre 2018, cette nouvelle structure a été dotée par la Région d’une subvention de 70 000 euros pour mettre en place les fondamentaux d’une formation intensive de 25 semaines qui doit être avalisée par le ministère de l’Éducation nationale.  Cette nouvelle association souhaite préserver son indépendance vis-à-vis du monde associatif culturel et ne pas être considérée comme une association militante ou culturelle, mais spécifiquement comme un outil de formation professionnelle.

Tout comme Elsàss Üssbildung, Sprochrenner est un autre acteur original de la question linguistique né en 2018.  L’initiateur de ce projet, Patrick Puppinck sollicite le soutien logistique des associations pour organiser la première course pour la langue alsacienne et en faire un immense succès. 

Chronologie (non exhaustive) ne comprenant pas les nombreuses rencontres techniques avec la CAF, PMI et services de différentes mairies pour étudier des possibilités de crèches en alsacien : 

30 décembre : lancement du processus d’impression de 10 000 Flugzettel (flyers) sur l’immersion précoce en alsacien dès la crèche

22 décembre : Thierry Kranzer et le Vice-Président du FILAL Richard Weiss participent à une première réunion informelle de Elsàss Üssbildung pour la mise en place d’une formation intensive en alsacien au domicile de M. Weiss;

18 décembre :

·    rencontre Région pour subvention FILAL 2019

·    rendez-vous avec le Secrétaire général des « Amis de Tomi Ungerer » pour solliciter la possibilité de traduire en alsacien le dessin animé « Die drei Rauber » de Tomi Ungerer (problème des droits) 

17 décembre : réunion de bureau/Molsheim.

15 décembre : contact avec les propriétaires d’un local de Soultz-sous-Forêt pour une crèche potentielle.

1er décembre : Thierry Kranzer intervient auprès de l’association des 320 Maires du Haut-Rhin pour parler de politique linguistique en proposant la création d’une école immersive et d’une crèche immersive par communauté de communes et la généralisation de la signalétique bilingue en taille de caractère identique entre les deux langues.

1er décembre : suite à l’exposé auprès des maires 68, contacts pris avec l’agglomération de Saint-Louis et la com-com de Ribeauvillé.

30 novembre : échange téléphonique entre Thierry Kranzer et le personnel de l’Office public de la langue basque en charge de l’enseignement bilingue. Sujet abordé : formation conjointe des enseignants des deux Pays basque (espagnol et français) financée par l’Europe.

24 novembre : réunion des Groupes de travail « Colonie de vacances » et « production vidéo en alsacien » à Niedermorschwihr.

24 et 25 novembre : Thierry Kranzer au salon du livre de Colmar pour lancer ses premiers « flyers/Flugzettel » sur l’immersion précoce en alsacien ; 

15 novembre :

·     Thierry Kranzer présente le projet de politique linguistique du FILAL basé sur l’immersion précoce au Rotary binational des deux Breisach (Ile du Rhin)

·     réunion de Bureau à Molsheim

14 novembre 2018 : Thierry Kranzer reçu par le directeur de cabinet du Maire de Strasbourg pour parler de politique linguistique suite à sa lettre du 9 juin 2017 ;

7 novembre : Thierry Kranzer présente devant les 34 élus de l’assemblée de la Communauté des communes de la Vallée de Munster son projet de politique linguistique basé sur l’immersion en crèche et en maternelle ; La com-com accepte la proposition de Thierry Kranzer de devenir la première com-com d’Alsace dotée d’une politique linguistique avec des objectifs arrêtés dans le temps et l’espace.

Octobre :

·     contact avec une nouvelle microcrèche de Niederhergheim pour passage progressif à l’alsacien ;

·     visite de locaux potentiels pour une crèche à Ebersheim
 

21 octobre :  Thierry Kranzer participe aux 10 ans « Menschter Dischterweg » / sentier des poètes de Munster

20, 21, 22 octobre : Thierry Kranzer participe aux trois jours du Colloque national FLAREP sur les langues régionales qui se tient à Colmar, Orbey et Aubure

18 octobre : Brigitte Klinkert reçoit Thierry Kranzer et ses équipes du FILAL et de Elsàss Üssbildung pour faire le point sur le projet de formation professionnelle en alsacien (DCL alsacien) et entendre les attentes du FILAL pour un appui aux crèches en alsacien ;

17 octobre : Thierry Kranzer rencontre la direction de la CAF 67 (Caisse des allocations familiales) pour le conventionnement de ses colonies.

13 octobre : Thierry Kranzer participe à une réunion de comité de l’association Heimetsproch au cours de laquelle est décidé que chaque numéro de son bulletin de liaison réservera 1 page aux informations sur l’immersion en crèche.

15 octobre : Buro FILAL à Molsheim

11 octobre : Thierry Kranzer participe à la permanence du Députe Bruno Studer, 14 rue du Brochet, à Schiltigheim au lancement d’un rapport du député sur l’enseignement bilingue. Thierry Kranzer dénonce au cours de cet événement une démarche contreproductive, même si elle semble pavée de bonnes intentions du député.  Thierry Kranzer regrette que les croyances populaires aient pris le dessus des données empiriques, et que les auteurs de ce rapport aient sacrifié les trois piliers de l’enseignement bilingue sur l’autel d’une approche soviétique de la gestion des ressources humaines.  Il prévient que la communauté du savoir ne pourra accepter les propositions visant à porter atteinte aux trois piliers de l’enseignement bilingue que sont « la précocité, l’intensité et le principe 1 personne 1 langue » en rappelant que le succès de l’enseignement bilingue ne repose pas sur des concessions syndicales mais

3 octobre : Participation à la conférence de Yves Plasseraud sur les liens entre compétitivité et typicité des territoires (Schickele Kreis) ;

2 octobre : Thierry Kranzer guide Justin Jungman, président de l’Alsatian club du Texas, dans les classes maternelles immersives de ABCM Ingersheim ;

30 septembre : Thierry Kranzer invité de l’émission TV GSUND’HEIM de Christian Hahn pour y parler d’immersion précoce en alsacien ;

29 septembre : rendez-vous avec le maire de Munster, Pierre Dischinger pour proposer la création d’une école immersive à Munster ;

22 septembre : Thierry Kranzer présente les ambitions alsaciennes en matière d’immersion en alsacien à une rencontre trinationale sur la langue alémanique au pays de Bade (Hausen im Wiesenthal) en présence d’acteurs alsaciens, badois et suisses de la promotion de l’alémanique ;

17 - 24 août : colonie immersive en alsacien Champ du Feu/Hochfeld (15 enfants) ;

14 - 21 juillet : colonie immersive en alsacien à Ferrette/Pferrt (15 enfants) ;

Juillet 2018 : grâce à une coopération le Lion’s Club des Trois frontières et une initiative de Jean-Denis Zoele, 12 enfants alsaciens participent pour la première fois à un camp trinational (Suisse, Pays de Bade et Alsace) en immersion en alémanique ;

21 juin : Thierry Kranzer est invité à faire le discours d’ouverture des rencontres annuelles de l’association « Verein für Deutsche Sprache », association internationale de la germanophonie (équivalent de l’OIF mais non gouvernementale avec 36 000 membres dans 200 pays) sur le thème „Elsässische Kultur und Zweisprachigkeit am Oberrhein“.

Juin : Thierry Kranzer reçu par l’équipe du député Jacques Cattin ;

13 juin : participation à une réunion bilan de l’Université de Strasbourg sur la formation des enseignants en allemand standard et dialectal ;

4 juin : Participation à la présentation de l’audit sur le fonctionnement de l’enseignement bilingue en Alsace (Université de Mulhouse) ;

2 juin, 14 heures : Assemblée générale extraordinaire pour modification de statuts ;

2 juin, 11 heures : Thierry Kranzer et Nadia Hoog organisent la représentation d’une chorale d’enfants exclusivement en alsacien (Catherinettes – Colmar). 150 enfants réunis à travers la coordination de 4 écoles primaires. 300 spectateurs participent à cet événement.

Fin mai : Réunion à Heidolsheim sur le thème d’une crèche et d’une maternelle en immersion ;

16 mai : Réunion de Bureau du FILAL (Molsheim) ;

14 mai : Thierry Kranzer participe à une réunion de finalisation de recommandations de politique linguistique au sein du « Groupe Alsace » de la Région Grand Est ;

Mai 2018 : Réunion ABCM/FILAL avec la municipalité du Muespach pour l’ouverture d’une maternelle en immersion complète en septembre.

Avril : Thierry Kranzer reçu par le Conseil départemental 67.

24 avril : Thierry Kranzer membre fondateur de Elsàss Üssbildung, outil de formation professionnelle intensive en alsacien qui vise notamment à former de futures assistantes maternelles en alsacien.

24 mars : Thierry Kranzer participe au lancement de Sprochrenner qui a l’ambition de lancer la première course pour la langue alsacienne ;

17 mars : Thierry Kranzer reçoit un Trophée des Schwalmele de l’Office de la langue alsacienne saluant l’originalité de son initiative.

12 mars : rencontre de l’équipe du Député FUCHS à son siège mulhousien ;

6 et 7 mars : réunion pédagogique des animateurs des colonies de vacances en alsacien ;

28 février : Thierry Kranzer reçu par le Conseil départemental 68 ;

20 février : réunion chez Patrick Puppinck (Colmar) pour l’organisation de la première course pour la langue alsacienne dont les profits iront à la promotion de la langue ;

19 février : réunion groupe de travail « crèche immersive » à Sermersheim


18 février 2018 : Thierry Kranzer, saisi par la commune de Muespach, écrit à ABCM pour réfléchir à la création d’une maternelle/accueil dès 2 ans en immersion complète en alsacien dans le village sundgauvien ;

16 février : Thierry Kranzer reçu par la présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, Madame Brigitte Klinkert, pour lui exposer l’urgence de soutenir le développement de crèches en alsacien ;

2 février : réunion de Comité à Colmar. Adoption d’une décision de recruter un service civique et de clarifier les distinctions entre membres, délégués et donateurs.

26 janvier : participation au salon de l’emploi de Colmar et rencontre des acteurs du marché allemand et suisse ;

24 janvier, 12 heures : réunion du Groupe de travail « Crèches immersives » à Molsheim ;

24 janvier, 10 heures : Thierry Kranzer participe à une entrevue avec le Conseil départemental 68 sous l’égide de la Fédération Alsace Bilingue (FAB) sur les revendications en matière de développement de l’enseignement bilingue dans le contexte du contrat de plan Etat Région 2018-2022 ;

15 janvier : Thierry Kranzer invité à prendre la parole à la cérémonie des vœux du maire de Muespach pour parler devant 100 personnes de la pertinence de l’immersion en alsacien.

11 janvier : déjeuner de travail, restaurant du Couvent, Mulhouse, entre Thierry Kranzer et Anne-Catherine Goetz, adjointe au Maire à la culture de Mulhouse. La discussion porte sur la nécessité d'investir dans le domaine de l'immersion en crèche, secteur oublié de la politique linguistique.  Thierry Kranzer attire l’attention sur l'opportunité de faire de la ville de Mulhouse, qui dispose depuis septembre 2017 de trois maternelles en immersion complète en alsacien, la première ville d'Alsace, à disposer d'une offre d'immersion complète en alsacien sur le créneau 0 à 6 ans.  Les questions foisonnent et je découvre une élue de 40 ans - une génération qui ne porte plus aucun complexe - d'une curiosité intellectuelle qui en dit long sur sa détermination à faire. Une curiosité aussi nourrie par l’éducation américaine d'une personne qui a vécu aux USA et qui a été témoin de toute la valeur ajoutée du communautarisme positif pour le dynamisme de l'identité nationale.  Nous discutons aussi de la dimension formation intensive des adultes en alsacien pour pouvoir répondre aux besoins de personnel des futures crèches.

Hasard de calendrier incroyable, au moment de notre déjeuner, le journal de 13 heures de Jean Pierre Pernaud, sous la rubrique patrimoine, diffuse un documentaire de 5 minutes sur les langues régionales et les initiatives bretonnes. A la 4è minute de ce doc breton on apprend que la ville de Quimper offre chaque année une formation intensive en breton de six mois à 10 personnes.  

2017

 

L’an I de l’immersion !

 

27 novembre : Obernai - Assemblée générale du FILAL, lancement de 9 groupes de travail thématiques dont le groupe Üssbìldung 


Septembre : première crèche  en alsacien à Moosch et ouverture des 10 premières maternelles ABCM en immersion complète


Août : première colonie de vacance en immersion complète en alsacien pour 24 enfants de 7 à 12 ans (Champ du Feu/Hochfald)
 

12-15 juin : A la demande de Thierry Kranzer une équipe du FILAL est accueillie en Bretagne par la Region Bretagne et des spécialistes bretons de l’immersion.

9 juin : Thierry Kranzer soumet au maire de Strasbourg et au Président de l’Eurométropole 5 propositions de politiques linguistiques
 

10 avril : Thierry Kranzer tient une réunion d’information Kogenheim-Sermersheim sur l’immersion complète en dialecte dès la maternelle. 20 parents intéressés par l'immersion complète en alsacien en maternelle 

 

8 avril : Thierry Kranzer, en sa qualité de président du FILAL reçoit le prix Charles Goldtein (Heimetsproch) saluant son initiative pour développer des crèches en immersion.


Février/mars :  Campagne de communication radio/TV et appel de fonds. Interviews Radio NRJ, Dreyeckland Colmar, France Bleue Elsass

 

2016

En route vers l’immersion !

 

Thierry Kranzer a constitué deux bourses de 10 000 euros et mené une dizaine de conférence à travers l’Alsace pour promouvoir le concept d’immersion précoce en alsacien.

10 septembre : Assemblée générale du FILAL à Sélestat et présentation du réseau de délégués cantonaux ;
 

9 septembre : Conférence sur l’immersion à Eschbach-au-Val (Munster) 

7 septembre : Conférence du FILAL Centre culturel franco-allemand Karlsruhe
 

Mai 2016 : émission sur le FILAL sur TV7, Tv locale de Colmar.
 

29 avril

  • diffusion sur Rund Um/France 3 Alsace d’un documentaire de 5 minutes sur Thierry Kranzer 

  • réunion à Colmar autour d’un projet d’achat/construction d’une école immersive

  • intervention à la Commission culture du Conseil départemental du Haut-Rhin

28 avril, 20h00 : Conférence  Sélestat, Foyer Notre Dame
 

27 avril, 16 heures : Conférence à Strasbourg
 

23 avril, 17 heures : Conférence à Saint-Louis, Foire duLivre, 
 

25 avril, 20 heures : Conférence Haguenau, école ABCM
 

26 avril, 19h30 : Conférence à Colmar, MJC, 17 rue Schlumberger

2016 a aussi été marquée par des échanges avec des maires adjoints des principales villes alsaciennes pour les sensibiliser sur la nécessité d’ouvrir  des crèches municipales en immersion complète en alsacien.

2015

 

 Elsass Pass et sensibilisation

En 2015, Thierry Kranzer élargit sa base de données (1500 contacts), mène des campagnes de sensibilisation sur le net et les média sociaux et lance le Elsass Pass, passeport de l’identité alsacienne.  Ce Elsass Pass est une adaptation du Breizh Pass (passeport breton) lancé début 1990 pour récolter des fonds pour les classes immersives bretonnes. Le ELsàss Pàss est une idée originale de récolte de fonds tout en faisant de la sensibilisation sur l’histoire particulière de l’Alsace.

2014

L’an I de la collecte de fonds  !

L’année 2014 a été prolifique en termes de communication et de promotion.  Au mois d’août, grâce à des dons d’Alsaciens de l´étranger ainsi que les contributions à un BBQ privé, le fonds a dépassé 10 000 euros en 2014.

En novembre 2014,  l’organisation Made in Alsace a diffuse sur sa page facebook (82 000 fans), un lien avec le projet d’immersion complète en alsacien dès la crèche promue par Thierry Kranzer.

 

Novembre 2014 : Roger SIFFER adresse un message vidéo de soutien à Thierry Kranzer et son projet de soutien de l’immersion précoce.

21 septembre 2014 : portrait de Thierry Kranzer dans les Dernières Nouvelles d’Alsace.

 

5 septembre : le projet d’immersion complète est présenté au Conseil général du Haut-Rhin.

 

4 septembre : Thierry Kranzer présente l’urgence de l’immersion complète en alsacien en direct sur ALSACE 20, la télévision régionale par excellence.

 

4 septembre : Thierry Kranzer présente son projet d’enseignement immersif à la Marie de Schiltigheim.

 

22 août : Thierry Kranzer présente son projet d’immersion en langue alsacienne aux présidents de 26 associations d’Alsaciens dans le monde, à l’occasion de l’AG de l’Union internationale des Alsaciens (UIA).